Alors que vient de paraître son article dans la Semaine Religieuse de Paris du 19 juillet), François VEUILLOT annonce qu’il se lance dans la rédaction de ce qui paraitra dans quelques mois sous le titre : « Un vicaire de banlieue, l’abbé Daniel JOËSSEL ». Il avait rassemblé suffisamment d’éléments et de témoignages pour écrire un livre. Il l’annonce dans une lettre à Yves JOËSSEL, frère de Daniel.
Capture d’écran 2021-05-08 à 21.38.33.
Capture d’écran 2021-05-08 à 21.38.48.

                                                                                 Paris, 9 rue du Pré-aux-Clercs                                                                                    (tél : Littré 76-86)                                                                                                     26-VII-41 

     

       Monsieur,

 

   Je m’excuse de vous répondre si tard. Je voulais le faire au reçu de votre lettre, dont j’ai été profondément touché ; mais je n’ai pas la mémoire des adresses et je ne pouvais remettre la main sur la note où j’avais inscrit la vôtre. Mon fils vient de me la rappeler et je tiens à vous dire que votre si précieux témoignage m’a été un vif encouragement dans la tâche que j’ai entreprise, à la demande du Chanoine MULLER, et à laquelle je me sens si inférieur ! Si j’ai eu le bonheur, avec l’aide Dieu, de bien saisir et de bien rendre l’âme et la physionomie de votre cher et saint frère, j’espère que, par l’intercession de celui dont je dois retracer la vie, je ne ferai pas un livre trop indigne du sujet. Je demande à tous les siens de m’aider aussi de leurs prières, pendant les semaines qui vont suivre et qui seront presque exclusivement consacrées à ce grand travail.


   Veuillez agréer, monsieur, la très cordiale expression de ma sincère gratitude, avec l’assurance de mes plus dévoués sentiments.
                                                                              François VEUILLOT

François VEUILLOT 2.PNG

François VEUILLOT